Côte Amalfitaine & Naples

Ahhh les voyages entre copines… ça aussi c’est le top ! C’est donc avec ma Gracia bras dessus bras dessous que nous avons choisi la côte Amalfitaine comme prochain week-end prolongé, sans enfant et sans conjoint ! Easyjet nous y transportera pour environ 70 euro par personne avec un bagage enregistré pour deux (non nous ne savons pas voyager léger).

Nous avons fait le choix de ne pas louer de voiture, il nous fallait donc passer nos nuits dans un endroit stratégique. Nous avons trouvé notre bonheur à Sorrento, à 1h de train de Naples.
Sur le trajet en train, nous faisons un stop à Pompei.

Nous avons logé 2 nuits au b&b Casa del Corso. A seulement 10 minutes à pied du centre ville et 5 minutes de la gare (trains et bus) nous étions parfaitement au calme pour 80 euros la nuit.

Le premier jour nous décidons donc de rejoindre Amalfi en bus. Le trajet dure environ 1h30 depuis Sorrento. La route est magnifique, mais un vrai clavaire pour les gens malades en transport. Je ne le suis pas beaucoup et pourtant nous avons toute les deux été très mal pendant une bonne durée.
C’est donc non sans mal que nous arrivons à Amalfi. On rejoint d’abord à pied le petit village d’Altrani, accessible par la route principale en quelques minutes ou par le tunnel piéton.
Moins touristique, mais tout aussi charmant. On flâne dans les ruelles calmes et paisibles.

On fini par rejoindre Amalfi où l’agitation est très présente malgré la mi-octobre. Il faut dire que la météo est exceptionnelle, on se croirait en début d’été. Il y a beaucoup de bars, restaurants et boutiques de souvenirs.

Vers 13h nous choisissons de rejoindre le fameux village de Positano par bateau. Plus cher mais plus sur pour nos petites personnes ! Effectivement la traversée de 25 minutes est très tranquille. On peut aussi profiter des paysages côtiers.

Positano, c’est THE place to be de la côte Amalfitaine. Il y a pas mal de monde, mais la balade reste agréable tant elle est dépaysante. Nous faisons un tour d’abord jusqu’au bout de la plage. Il y a grand nombre de restaurant et de transat à louer. Quelques touristes se baignent encore.

Ensuite à nous la grimpette. Mais on a faim ! On décide donc de s’arrêter déjeuner au restaurant La Zagara. Il dispose d’une terrasse bien ombragée au calme, les tarifs ne sont pas excessifs et les plats délicieux.

Après s’être rassasiées, on continue la montée jusqu’au point de vue en face de Positano. Puis, nous nous dirigeons dans le village même dont cette partie est beaucoup plus calme que vers la plage.

Puis, c’est en fin d’après-midi que l’on reprend le bateau pour retourner à Positano.

Le soir même, nous dinons au restaurant Zi Ntonio où l’on s’est régalées avec des Pasta alle vongole, accompagnées d’un service plus que sympathique.

La ville de Sorrento est un excellent choix si vous souhaitez vous déplacer en transports en commun et que vous arrivez par l’aéroport de Naples. De plus, c’est un très bel endroit.

Nos 2 dernières nuits se font à Naples, au Vittoria b&b. Nous avons choisi cet endroit pour sa proximité avec la station de train Garibaldi et de métro. Cependant le quartier n’a absolument aucun intérêt.

Notre arrivée en fin de matinée nous laisse tout le temps de visiter la ville, que nous avons trouvé cependant très sale.

Le lendemain, nous prenons le ferry pour Procida. C’est une petite île à 1h de Naples, moins connue que ses voisines Ischia et Capri mais vraiment très charmante.
Le bateau nous laisse déjà dans un endroit très beau. Pour rejoindre l’autre côté il suffit juste de traverser les ruelles, en quelques minutes vous arriverez au paradis.

En tout cas en cette période c’est calme, il y a de l’animation que dans les restaurants.
Nous prenons d’ailleurs un verre qui sera accompagné de quelques anti pasti au Pescatore.

Cette rapide découverte de la région Campania nous donnera fort envie de revenir, pour bien sur visiter d’autres villages de la côté Amalfitaine mais aussi les îles de Capri et Ischia.

Escapade à Valensole

Je vais vous parler d’une excursion que j’avais vraiment envie de faire depuis longtemps.
Après avoir passé en mode touriste une nuit à Arles, nous nous sommes dirigés dans les Alpes-de-Haute-Provence à Valensole pour admirer les champs de lavandes.
Il faut déjà savoir que la période de fleuraison est plutôt courte, de fin juin à mi-juillet grand maximum. Après cela la lavande est coupée et sert à de multiples usages.
Valensole se trouve qui plus est à 30 minutes environ du lac de Sainte-Croix et son célèbre village, Moustier-Sainte-Marie.

Après cette période de confinement, inutile de préciser que nous n’avons pas croisé beaucoup de touristes, ce qui fut très appréciable pour prendre de belles photos.

Nous avons commencé la balade par la route de Gréoux-les-bains. Vous y trouverez déjà de multiples champs, plus ou moins entretenus mais du coup plus calmes.
Il suffit de quelques minutes pour arriver au plateau de Valensole. Le lieu le plus connu reste celui des Lavandes Angelvin, que vous trouverez très facilement sur la route principale.
Je vous conseille néanmoins de vous perdre un peu et prendre autour les petits chemins.
En effet c’est comme cela que nous avons trouvé les plus beaux spots.

Nous n’avons pas trouvé de champs de tournesols, la période de fleuraison dans ce coin étant plus vers le 10 juillet.
Si vous souhaitez vous aventurer dans la lavandes, n’ayez pas peur des innombrables abeilles. Tant que vous ne les embêter pas, elles feront de même.

Ne pas oublier que ces champs sont privés, il ne faut pas donc ramasser la lavande pour son petit plaisir.

Le lendemain nous avions prévu un petit tour en montgolfière, très très tôt en matinée pour admirer le lever du soleil. Nous avons pu survoler des champs de lavandes à perte de vue. Vous en trouverez un grand nombre vers le village de Puimoisson, à seulement 15 minutes de Moustier-Sainte-Marie.

En cette période de fin juin, vous aurez aussi le plaisir d’admirer les champs de sauge sclarée. C’est tout aussi magnifique, un peu plus clair que la lavande.

Happy happy Thanksgiving !

Commençons par le début : mon beau frère est américain, du Rhode Island.
Lorsque nous sommes réunis à cette période, nous ne manquons pas l’occasion de célébrer Thanksgiving. C’est chaque année le 4ème jeudi de novembre, cela tombe cette fois le 28.

Le menu de Thanksgiving est généralement composé d’une dinde et d’un large choix d’accompagnements. C’est un moment que l’on passe entre famille ou amis.

Pourquoi cette fête ? Thanksgiving est, pour les Américains, une manière de remercier Dieu de la qualité providentielle du Nouveau Monde et de la bonne entente avec les populations indigènes. Cependant pour quelques groupes amérindiens, ce jour représente le point de départ de la destruction de leur continent et des guerres indiennes.

Cette célébration est désormais laïque en Amérique du Nord, les administrations et la plupart des entreprises étant fermées ce jour-là.

Et à part manger et boire ? Il y a un petit rituel à Thanksgiving, qui consiste en un tour de table, chaque personne qui le souhaite se montre « thankful » (reconnaissante) pour telle ou telle chose, personne ou événement qui a pu lui arriver de bon dans l’année.
Evidemment on est généralement ravis d’être bien entourés, d’être en bonne santé etc…

Et bien moi je suis reconnaissante d’être évidemment bien entourée de ma famille, d’avoir de bons amis, un boulot que j’apprécie, des projets plein la tête, et surtout de beaux voyages en perspective 😊

Et vous ?